Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Jeu 23 Nov - 10:53

10/11 : Nikkita Black pousse la porte de mon bureau => reprend l'enquête.
Me fait payer pour lui communiquer mes éléments.
Lui donne rendez-vous le lendemain pour aller voir Porter.

11/11 : Chez Porter
Elle nous apprend que Coombs a été en garde à vue pour la mort de Trollope, mais pas assez de preuves.
10h : andrew taylor, inspecteur / mort de Trollope
Nikkita mêne les débats
Persuasion + séduction => gênant. Mais l'inspecteur finit par donner l'adresse
Dakota fini le codex.
Retour chez Porter puis départ chez Coombs.
12h : Chez Coombs, quartier populaire, batiment minable, mal entretenu.
Nikkita frappe à toutes les portes sans nom, sans résultat
On va dans le quartier de Gretzy => quartier populaire , rien à signaler.
On va manger.
14h : Chez Delia : elle nous ouvre, après qu'on ait insisté. On lui demande des infos à propos de Gretzy.
Elle le connaissait, dans l'entourage de Beacon. Jamais vu sans Coombs. Un peu simple, manipulable. Négligé, bedaine.
=> sifflet : marque d'appartenance au culte, pour les hommes.
=> culte : cercle de réflexion / puissance
=> livres : celui de Roby, c'est la quintessence des croyances.
en partant de chez Délia, Porter se sent suivi, mais fausse alerte.
15h : Ancienne adresse d'Edwards.
En chemin, on voit la marque jaune sur le mur d'un magasin de chaussures
On interroge son ancienne logeuse : elle nous donne sa nouvelle adresse : leonister, près de l'asile.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Jeu 28 Déc - 3:02

16h : chez Porter. On s'équipe, en armes et sifflets. Pas la cloche.
17h : on passe chez moi pour prévenir madame.
22h30 : Léominster. Recherche de l'adresse : arrivée aux abords de la maison vers
23h : Maison modeste au nom d'"Edwards".
Toc secret => On entre.
Il nous invite à nous asseoir.
Lorsqu'on essaie de le faire parler, se faisant passer pour des renforts à l'improviste, Edwards nous dit prévoir de "s'occuper" de Porter.
Nikkita saute sur lui.
Edwards lance un sort.
Nikkita le taillade
Je lui envoie une balle, alors que des serpents sortent des bras d'Edwards.
Nikkita le coupe, à nouveau.
Je tire deux fois, dont un coup touche l'abdomen. il finit par tomber.

Porter l’achève.
Je tire sur le serpent, qui tente de m'attaquer à son tour, tout ça sans effet. Puis les serpents s'en vont.
Fouille : on procède rapidement, conscients d'avoir alerté le voisinage.
On prend le sifflet d'Edwards/Evans
Dans la chambre, je ne trouve rien. Tout ce qui pouvait être intéressant a été mis dans les valises.
Alors qu'on sort de la maison, chargés des bagages du mort, le nom de "Porter" écrit en grosses lettres sur la camionnette nous fait oublier tout espoir d'être restés incognito.
Nous chargeons quand même les valises, et partons de la manière la plus discrète possible.

On décide d'aller à Glowcester. Sur le chemin, on s'arrête pour fouiller les valises à la lumière des phares.
Rien d'intéressant là dedans, sauf une chemisette avec des papiers, et notamment un titre de propriété au nom d'"Edwards de Mullardoc'h". On retient l'adresse en question.
On trouve de l'argent, 387£. la moitié du prix de la camionnette dont on va devoir se débarrasser.
Dakota et moi allons à l’hôpital pour la soigner de la morsure du serpent.
Porter et Nikkita se débarrassent du véhicule, et se rendent à Glowcester à pied. Ils savent qu'ils ont été remarqués malgré leurs tentatives de discrétion dans le noir.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Ven 29 Déc - 17:49

Entrée de nuit de l'hopital de Glocester. Soignant s'occupe de la blessure. Doc demande des précisions.
Je barratine, on passe pour des idiots, mais pas de questions embarrassantes. Doc injecte un antivenin et un antidouleur à Dakota. Elle signe un bon de sortie avec un faux nom.
On trouve ensuite une chambre pour passer la nuit.
Porter et Nikkita vont à la gare, notent le prochain départ pour Londres à 08H30 et décident d'attendre dans la gare pour prendre le premier train, en passant par les toilettes pour se nettoyer.
À Londres, Nikkita reste à l'appart et Porter va déclarer le vol du véhicule. Il a eu le droit de répondre à quelques questions sur les voisins et sur Coombs.
Arrivés à Londres par un train de mi journée, Dakota et moi nous rendons chez Porter. On prend des nouvelles les uns les autres, et on se sépare.
Dakota rentre à son appart, moi chez moi.
1 heure après, 3 policiers vont voir Porter. Pose des questions / la camionnette. Ils font le lien entre le meurtre d'Edwards et l'hôpital où Porter a visité un patient. Il se fait arrêter.
Dakota lit 'L'homme de tour', sans rien en tirer.
Le lendemain, la boutique est fermée. Dakota rode pendant que j'attends. On va à mon agence.
Les témoins ne parviennent pas à identifier Porter. Deux heures plus tard, il est libéré, mais les policiers tentent de le déstabiliser en lui "apprenant" le meurtre de Mortimer.
A mon agence, on téléphone régulièrement à la boutique pour savoir quand Porter est présent.
17h, chez Porter : on se prépare à affronter le culte. S'intéressant à la cloche, on se dit qu'elle est peut-être chargée d'un sort. Dakota m'explique comment le renvoyer. J'y parviens, mais l'expérience est... choquante. J'ai vu des couleurs, des fluides et une force qui m'a poussé, mais finalement rien n'a changé, à part une légère fatigue.
18h, devant la librairie. On planque devant l'hopital.
Rien, jusqu'à 4h du mat. Dakota et moi allons voir par derrière. Pas de lumière. Crochetage : on rentre dans le jardin.
Dakota jette un coup d'oeil pendant que je monte la garde.
Elle fait tomber une planche - provoque un mouvement dans la maison. Dakota s'éloigne. Une étrange créature sort de la maison, et cherche l'intruse. On s'éloigne discrêtement.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Jeu 25 Jan - 1:12

On prend le train pour Heireford à 06h30. On dort dans le train.
Porter a prévenu la police de son absence du soir.
Briefing de Nikkita à l'arrivée à Heireford
Point avec le docteur Highsmith pour donner son avis. Lui explique que Mortimer avait pour avis de faire sortir Alexander. Avis partagé.
Début de l'audience -Graham, Highsmith, un dénommé Eastman et un McHeinz.
Puis la cousine.
Juge décide qu'Alexander doit être libéré et mis en maison de repos.
A l'annonce du verdict, un inconnu sort précipitamment de la salle. Je le suis.
Il utilise le téléphone du tribunal, comme dans le plan prévu par Edwards. Il semble prévenir quelqu'un de la décision du juge.
Porter l'interrompt, et fait mine d'appeler Beacon, ce qui interpelle l'inconnu.
Je me jette sur lui pour l'immobiliser.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Mer 31 Jan - 17:50

Je le rattrappe et le fait tomber dans l'escalier. Le rattrappe en bas, intimidation.
Robin Harllow a appelé Clark à l'asile.
Vais voir Highsmith
Mikkita interroge Graham. Transfert par l'asile à une maison de repos qu'on lui a conseillé dans le Kent, southgate à Deal.
Highsmith dit à Dakota que le transfert devrait se faire rapidement, selon la disponibilité.
On convainc le directeur qu'Alexander est en danger.
Le directeur appelle l'asile, et demande à Price d'organiser sa sortie et de garantir sa sécurité.
Porter fait contact avec Harlow. Lui fait croire qu'ils sont du même bord.
Lui dit qu'ils sont conviés, puis se séparent.
Porter le suit jusqu'à un Pub, la mître.
On va avec le directeur à l'asile, pendant que je vais louer une voiture.
Porter suit Harlow jusqu'à la gare.
En cherchant une voiture à louer, je croise Porter qui me brief.
Je loue une voiture six places avec coffre.
Porter se fait repérer, mais apprend que Harlow va à Manchester.
Les filles arrivent à l'asile. Price a été efficace, et informe Highsmith qu'alexander est parti à la maison de repos.
Les filles pourrissent le directeur et essaient de prendre la voiture du directeur, mais échoue.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Jeu 15 Fév - 9:49

D'après Price, ce n'est pas lui qui a pris l'appel, c'est Clark qui s'en est chargé. Le directeur croit sans réserve Price.
Embauché il y a 2 ans, Clark et Evans se sont toujours bien entendu, alors qu'avec le reste de l'équipe les relations ont toujours été mauvaises.
Le directeur nous donne les coordonnées de Clark.
Sous réserve de non-poursuite le directeur de nous donne accès au casier de Clark : vide
En fouillant dans la cellule d'Alexander, on a trouvé un petit papier :
"Delia, je pars pour l'Écosse. Rejoind-moi là-bas dès que possible. Les choses changent rapidement maintenant. Tu verras que je n'ai pas crier au loup"
On rend la voiture de location, et on passe la nuit à La Mitre.
On prend le premier train le lendemain pour Londres. Sur place, Porter apprend que les policiers ont arrêté le voleur de la voiture. Ils n'ont plus besoin de voir Porter.
On prépare le voyage (7 jours en montagne).
Dimanche : repos.
Porter va à l'hôpital se faire soigner sa blessure, mais les soins restent sans effet.
Durant la nuit de dimanche à lundi, Porter a fait un rêve où il était musicien. Il jouait sa propre partition faite de marques jaunes...
Lundi 17 : train jusqu'à Inverness. 11 heures de train en passant par Manchester. 2 chambres à The station sont réservés sur place.
Avant d'entrer dans le train on a remarqué un inconnu qui semblait tripoter un pendentif. Nikita l'a abordé comme si elle le connaissait, et apprend qu'il s'appelle Henri et qu'il va à Invernes.
Il a un de ces fameux sifflets. Nikita utilise le sien comme signe de reconnaissance.
Dans le train, on ne repère personne d'autre qu'Henri. Nikita l'interroge mine de rien, mais n'apprend pas grand chose. Des événements semble le perturber. Une voiture l'attend à destination.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Jeu 22 Fév - 2:32

Arrivés à Invernes, on se rend compte qu'il y a peu de chances que les habitants du coin connaissent le Loc'h.
Devant la gare, on repère Henri. Nikkita l'aborde alors qu'on reste en retrait, mais ne parvient pas à le convaincre de la suivre, ni à l'accompagner, où qu'il aille. On se rend donc directement à l'hôtel déposer les valises, tous sauf Nikkita, restée avec Henri.
Alors qu'on sort, on constate que Nikkita s'éloigne avec sa conquête. Elle nous expliquera par la suite qu'Henri partait chercher son chauffeur mais il n'avait l'air ni de connaître la ville ni d'avoir un véritable but. Il semblait alors déjà très perturbé, la suite des événements n'a fait qu'empirer son état.
On les rejoint, faisant semblant de tomber sur eux par hasard. On essaie de convaincre Henri de nous suivre. Il semble y réfléchir un moment, mais parait plus qu'hésitant. Le type semble carrément instable. Avant qu'il n'hurle et n'attire l'attention sur nous, je le contourne discrètement.
Note : c'est là où j'ai merdé. On aurait pu s'éloigner, et laisser le pauvre bougre. Il attendait Edwards, qu'il n'aurait jamais vu arriver. Il n'avait pas vraiment l'air méchant, il était juste au mauvais endroit, au mauvais moment.
J'essaie de l'assommer, mais échoue. S'en suit une série de coups manqués de peu, et de maladresses complètes, au terme de laquelle Henri s'enfuit.
Note : 4 contre 1 ! L'élément de surprise ! Mais non, il a fallu qu'on s'empêtre dans nos manteaux, qu'on glisse en se retenant les uns aux autres... Dans d'autres circonstances, notre bande d'empotés aurait prêté à rire, mais pas là, non.
Porter et Nikkita le poursuivent, pendant que Dakota tente de l'atteindre en lançant... son parapluie.
C'était pitoyable.
Désarmé par tant de maladresse, j'ai décidé pour ma part de rapporter à l’hôtel les bagages abandonnés par Henri.
Porter fini par rattraper ce pauvre bougre, et lui met une droite. Henri riposte. Porter sort alors son pistolet, pendant qu'Henri empoigne son sifflet. Reconnaissant la menace, Porter tente de tirer sur Henri, mais le manque.
Note : je n'ai pas réussi à comprendre comment il avait fait son compte, pour rater quelqu'un à bout portant. La discrétion de Porter sur ce détail n'incite à penser que les maladresses ont continué...
Henri utilise son sifflet, et Porter part se cacher. Là dessus, Dakota et Nikita les rejoignent. Nikita parvient à arracher le sifflet pendant que Porter porte un coup à Henri. Pris de panique entre l'ombre d'une créature descendant du ciel et les assauts de mes compagnons, Henri cherche à s'enfuir. Voyant qu'Henri est entre la créature et lui, Porter le frappe, le précipitant à terre. Alors que la créature s'approche du corps d'Henri pour le dévorer, celle-ci apparaît en pleine lumière. Porter ne supporte pas cette vision, et hurle, terrorisé. Les filles essaient d'abord de soulever Porter, paralysé par l'effroi. N'y arrivant pas, elles finissent par le traîner loin de la vision de la créature se repaissant du corps d'Henri. Porter fini par se calmer, et tous rentrent à l'hôtel, où je couche ces notes.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Mer 28 Fév - 21:41

La fouille de la valise n'a pas donné grand chose, à part une lettre signée "Edwards" au fond d'une poche. Ecrite sur du papier récent, pas de traces particulières...
"Henri, nous allons nous réunir à Mullardock."
Et du liquide.
On se débarrasse de la valise, en en retirant les billets et les éléments qui pourraient rattacher cette valise à Henri.
Réveil : Porter semble troublé. Encore une mauvaise nuit ?
Au petit dej, Dakota enttend une conversation à propos d'une affaire gênante, qu'il ne faudrait pas ébruiter.
On va louer la voiture. Au garage McKey, on nous apprend qu'il n'y a plus de voitures disponibles.
Les 4 voitures ont toutes été louées par le Lord de Mullardock.
Il accepte de nous louer sa propre voiture, moyennant 40£
Porter conduit, et nous on surveille. Il semble qu'on ne soit pas suivis.
Arrivés devant l'allée menant au manoir, on s'aperçoit qu'elle n'est pas déneigée.
Selon la carte, il n'y a pas d'itinéraire plus pratique, alors on s'engage dans l'allée. Porter se débrouille suffisamment pour que la route ne pose pas de problème.
Croisant un petit chemin menant vers le nord, on décide de faire une halte, et d'étudier les lieux.
Les arbres semblent tous penchés dans la direction du manoir, comme si leur cime était étrangement attirée par quelque chose, là bas.
Alors qu'on observe le petit chemin, on ne parvient pas à distinguer de trace d'animaux. Plus précisément, on remarque qu'il semble n'y avoir aucun signe de vie d'un quelconque être vivant dans cette forêt. Aucune trace, et pas un bruit...

... À part cette vibration, ce grondement.
Alors que les autres discutaient de la marche à suivre, j'ai cherché l'origine du bruit, et j'ai aperçu dans le ciel une abomination.
Je décrirais cette créature comme une énorme méduse volante, faute d'une comparaison plus juste. Et cette chose venait vers nous !
Si jamais ces écrits viennent à être rendus publics, il faut que le lecteur comprenne. Tout dans cette vision inspirait l'horreur : son incongruité bien sûr - une gigantesque méduse flottant dans le ciel, bon dieu ! - mais aussi sa couleur, rose pâle, et son mouvement, saccadé et puissant.
Alors oui, j'ai consciemment quitté le groupe à l'approche de cette chose. Alors qu'ils se disputaient, et restaient à la vue de la créature dans l'allée, je me suis réfugié sous le couvert offert par les arbres. Il fallait qu'au moins l'un de nous survive, ne serait-ce que pour témoigner des évènements, non ?
Mais, tandis que mes compagnons continuaient leur tapage, bien en vue, la créature a passé son chemin.
Si elle était là pour garder les lieux, elle n'a pas perçu notre présence, malgré le bruit et l'agitation qui semblaient déchirer le trop lourd silence de ces lieux où nous étions des intrus.
Une piètre sentinelle ? Ou un tout autre esprit ? Une illusion peut-être ? J'ignore ce que j'ai vraiment vu. Mais alors que tout le monde semblaient décidé à remonter en voiture, j'ai réintégré le groupe.
Nous sommes ainsi arrivés, en fin de matinée, en vue du manoir.
4 voitures stationnaient devant.
On s'est approchés en voiture, prêts à une confrontation directe avec le culte.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Julien L le Jeu 8 Mar - 10:57

Le brouillard s'épaissit à mesure qu'on descend vers le manoir.
Il ressemble à une vieille maison de chasse en pierre sombre, volcanique.
Alors qu'on débarque de voiture, à côté des 5 déjà présentes, on remarque une arche blanche semblant se détacher du brouillard.
Lorsqu'on s'en approche, on constate que le brouillard se dissipe, révélant une ville aux allures italiennes, avec des tours aux lignes élancées. Certaines sont reliées les unes aux autres par des passerelles.
Nous avons l'intime conviction qu'il s'agit de Carcosa.
À l'entrée de la ville, on croise deux personnes : un huissier de justice - Woodrow Salesbury - et sa jeune secrétaire, Patricia Whoolard.
Ils disent être arrivés depuis quelques minutes, et se croient le lundi 17 au matin. Nous sommes en fait le mardi 18, vers midi.
Porter et Dakota commencent à présenter un défaut de prononciation : ils zozotent.
Devant l'étrangeté de la situation, on décide de faire demi-tour. Et là, alors que tout indiquait qu'on revenait bien sur nos pas, on se retrouve devant un bâtiment différent du manoir : un certain "Musée de la sculpture".
Sous le choc, perdue au milieu d'une ville étrange, entourée de ceux qui lui apparaissent maintenant comme des inconnus, Nikita perd l'esprit. Prise de fureur, elle tend la main vers son poignard et sort... une épée !
Porter hurle de partir. Nikita tente de frapper Patricia, mais la rate. J'essaie de l'assommer, avec la crosse de mon pistolet changé en arbalète, mais sans résultat. Nikita fini par se blesser toute seule avec les moulinets de son épée. Je la désarme, la maitrise et appelle les autres qui s'étaient éloignés vers le musée.
Porter et Dakota soignent Nikita, pendant que Patricia et Woodrow s'éloignent de nous et cherchent refuge dans le musée.
Avec Nikkita remise sur pied, je retourne vers l'arche. À la place de l'arche, on constate qu'il y a un phare, qui ne semble pas venir de notre monde.
Perdus et déboussolés, nous décidons de nous regrouper, et faisons demi-tour vers le musée.
Dans l'entrée du musée, quatre statues de moustiques géants nous accueillent. Porter est resté à l'entrée, immobilisé par cette vision, alors que l'huissier et son acolyte ont continué vers l'intérieur du musée.
Après quelques marches, Woodrow arrive jusqu'à une salle présentant des sculptures et des bas-reliefs. Dakota les rejoint alors que Nikkita et moi restons avec Porter à l'entrée.
après une fouille, Dakota trouve un bas-relief présentant une New York actuelle, et une autre mais différente, comme futuriste.
Après quelques temps, les fouineurs trouvent un couloir qui dénote avec le reste - comme peint à la va-vite.
Woodrow s'y engage, suivi de Dakota et Patty. Après un coude, ils débouchent sur un bureau sur lequel une personne s'est endormie. Woodrow l'interpelle, et la personne se réveille.
Dakota reconnait alors Alexander. Elle passe devant Woodrow et abat son parapluie - devenu un parasol - sur lui, sans sommation. La délicatesse faite femme. Ayant tenu Alexander en respect, elle nous appelle à la rescousse.
Porter l'entend et nous incite à le suivre. Dans le bureau, Nikkita retrouve Alexander, pendant que nous essayons d'expliquer ce que nous comprenons de la situation aux nouveaux venus.
Alexander nous explique être ici pour bâtir Carcosa, "la ville où tout est possible". Il nous fait comprendre que chacun peut le faire, mais que les membres du culte comptent sur lui.
Ceux-ci semblent vouloir jouer la pièce.
Dakota pense à une licorne et une licorne passe effectivement devant la fenêtre du bureau.
Durant notre entretien, Alexander nous dit ne pas avoir tuer sa sœur et son père. On comprend qu'il ne souhaite pas en parler, comme s'il voulait passer sous silence ses erreurs passées.

EDIT : La fin !
Alexander nous conduit au palais où bacon et sa troupe tente de "jouer la pièce".
Alors qu'on va vers le palais, je prends Dakota à part pour lui parler. Je lui expose ma théorie : nous sommes dans le rêve d'Alexander. Pour en sortir, il faut l'éliminer. On remarque qu'on est entendu par les autres. On les rejoint.
Tandis que je rattrape le groupe avec Dakota, je recharge mon arbalète. Je tire dans le dos d'Alexander alors que Nikita tente de me sauter dessus. Dakota et Patty vérifie qu'Alexander est mort "Il va mourir !". Porter se cache et Woodrow reste observer la suite des évènements. Il voit des gens au loin. Pendant que Nikkita et moi se battons, Patty s'enfuit. Un brouillard épais nous tombe alors dessus. Woodrow va vers le groupe au loin. Dans la lutte, Nikita me frappe, me faisant lâcher mon arme, que je parviens à récupérer, malgré le brouillard, tellement épais qu'il nous empêche bientôt de nous voir.
Peu de temps après, nous marchons dans la neige. On s'appelle pour se retrouver, et s'apercevoir qu'on est de retour au bord du lac, en vue du manoir. En direction du palais, on entend s'envoler un groupe de créatures.
La Méduse volante vient vers nous. J'attire l'attention de tous sur elle. Woodrow et Patty foncent vers la voiture. Nikita et moi portons Alexander vers une autre voiture. Porter et Dakota arrivent où se tenait le palais, mais n'y trouvent rien.
La Méduse part sans tenir compte de nous. Porter et Dakota fouillent le corps de chasse à la recherche d'un remêde contre leur mal. Woodrow et Patty s'enfuient en voiture.
Nikita pleure sur le corps de son frère.

Julien L

Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de Cthulhu - Les Oripeaux du Roi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum